L'évolution des uniformes d'infirmière en images

Dernière mise à jour : 23 mars

L'uniforme des infirmières a connu de nombreux changements. Tout comme la profession, la tenue des infirmières s'est adaptée et améliorée tout au long des années.

Découvrez en images ces évolutions !



Le Moyen-Age


Au Moyen-Age, les religieuses s'occupaient de soigner l'âme et le corps des malades.



Ainsi, elles portaient le costume traditionnel des bonnes sœurs : une longue tunique, un voile recouvrant les cheveux et parfois une guimpe retombant sur le haut du buste.



La seconde moitié du 19ème siècle


La création de la première école infirmière au 19ème siècle sépare la médecine de l'église.

Les infirmières formées ont des tenues spécifiques afin de se distinguer des religieuses qui ne suivent pas les progrès de la médecine.



Le 20ème siècle


Avec les progrès de la médecine, les mesures d'hygiènes évoluent. Les blouses doivent désormais être lavées à 90°C.


Les teintures ne résistant pas à cette température, les blouses noires sont progressivement abandonnées, laissant place aux blouses blanches.



La Seconde Guerre mondiale


Après la Seconde Guerre mondiale, les droits des femmes évoluent et les tissus se libèrent.


Les tenues infirmières allient mode et confort : on raccourcit la jupe et les manches afin de se laver les mains facilement et de ne pas transporter les bactéries d'un patient à un autre.



Les années 70


Dans les années 70, le style est moins strict, les coiffes et les collants ne sont plus obligatoires. On remarque surtout l'arrivée des couleurs dans les uniformes.


Les infirmières sont au premier plan et deviennent la plus grande profession de santé.

Les créateurs de mode ont sauté sur l'occasion pour proposer divers uniformes on se rappelle surtout des créations de Pierre Cardin qui a proposé un style plus que futuriste.

A la surprise de tous, ça n'a pas fait l'unanimité…!





Des années 90 à nos jours


C'est dans les années 90 que les uniformes d'infirmières intègrent les tuniques-pantalons. On abandonne également la coiffe.


L'uniforme de nos jours, se résume à une tunique à manches courtes, de la couleur du service du soignants. Afin d'éviter l'hébergement de bactéries, les tuniques sont composées de matières synthétiques permettant de résister aux lavages quotidiens.


Nous ne pouvions pas parler des uniformes sans parler des fameuses crocs. Elles permettent de se déplacer silencieusement et d'être lavée quotidiennement afin d'éliminer les microbes.


Il y a également le calot qui fait parti de la tenue obligatoire dans la profession médicale, tout d'abord dans un objectif d'hygiène en empêchant aux cheveux de tomber et se disperser.



Sachez que toutes ces post sont partagés sur nos comptes Facebook et Instagram... suivez nous!














76 vues0 commentaire