Les actus infirmières - 20 avril 2022

La Cour Internationale des Infirmières condamne la criminalisation des erreurs médicales

📅 30/03/2022


Le procès de RaDonda Vaught, une ex-infirmière en soins intensifs, se tiendra le mois prochain au Tennessee. Elle a été reconnue coupable d’homicide involontaire après avoir commis une erreur de médication et encourt une peine pouvant aller jusqu’à 6 ans d’emprisonnement.

L’affaire judiciaire suscite de vives réactions au sein de la Cour Internationale des Infirmières (CII). La Présidente de l’organisation dénonce la criminalisation des erreurs médicales, elle craint notamment que “cette décision pourrait provoquer une nette régression pour ce qui est des progrès réalisés en matière de sécurité des patients dans le monde et amener les infirmières à quitter la profession par crainte d’être poursuivies pour une erreur déclarée en toute honnêteté.”.


L’American Nurses Association (ANA) a fait part de son incompréhension et désarroi face à la situation et aux « conséquences néfastes de la criminalisation du signalement honnête des erreurs. ».


L’ANA rappelle la complexité des soins de santé, et que les erreurs sont inéluctables à l’acte médical. Elle prévient du risque que représentent de telles décisions sur le long terme pour une profession en sous-effectif mondial connaissant une pression sans précédent.


Le CII condamne la criminalisation des erreurs médicales après qu’une infirmière a été déclarée coupable d’homicide par négligence, pour avoir commis une erreur de médication (Communiqué) – Toute La Veille Acteurs de Santé, le hub de l'info du secteur santé (veille-acteurs-sante.fr)



Surpoids et obésité chez les enfants et adolescents : un nouveau guide des bonnes pratiques

📅 04/04/2022


En France, aujourd’hui ce sont 17% des enfants et des adolescents qui sont atteints de surpoids et 4% sont atteints d’obésité.

Dans ce nouveau guide, les infirmiers de médecine scolaire et ceux pratiquant dans le cadre d’un exercice coordonné, sont impliqués dans ce défi de santé publique et accompagnent les enfants et adolescents dans ces situations.


Ils interviennent dans :

  • le dépistage précoce associés à un bilan des habitudes de vie

  • la confirmation et l’annonce du diagnostic

  • la réalisation d’évaluation multidimensionnelle de la situation globale individuelle et familiale dès le repérage d’un surpoids ou d’une obésité

  • la gradation et la modulation des soins et de l’accompagnement


La mise en place de ce nouveau guide a pour objectif d’assurer un suivi personnalisé au fil de la scolarité des enfants et adolescents concernés. Enfin, parmis les enjeux de ce projet les auteurs mettent en évidence l’importance “de la coordination entre les professionnels impliqués,” tout comme “la prévention de la stigmatisation, la communication avec les familles, la co-construction d’un projet de soins personnalisé”, et ce, “dès le diagnostic et l'annonce du surpoids ou d’une obésité”.


Un guide du parcours de soins consacré au surpoids et à l'obésité de l'enfant et de l'adolescent (infirmiers.com)



Une serre dédiée au bien-être en santé à Paris

📅 01/04/2022


La villa Magallon, ancienne serre située dans le jardin de la Clinique Saint Jean de Dieu, récemment rénovée accueille des femmes atteintes d’un cancer du sein et propose des soins de support aux patients de l'établissement.

Inaugurée le 8 mars dernier, l’espace dédié au bien-être en santé et à l’accompagnement des patients a mis en place un programme d’éducation thérapeutique sur le cancer du sein et l'hormonothérapie.


A l’origine de ce projet l’équipe infirmière de la clinique, pour qui l’objectif est d’apporter un suivi et un soutien aux patientes pendant l’après cancer quand “ on sait que deux ans après le début de l’hormonothérapie, seuls 60 % des patients observent le traitement. » explique Aude Verdavainne, infirmière référente en chimiothérapie et titulaire d’un DU de psychologie oncologie.


L’action du programme se divise en plusieurs ateliers :

  • le fonctionnement de l’hormonothérapie

  • la gestion de ses effets secondaires

  • la façon de vivre avec son hormonothérapie

  • les droits en tant que patiente

  • l’atelier “Cancers et travail” qui s’appuie sur l’expérience patient


Des groupes de paroles ont été créés à la demande des patientes :

  • Un pour les jeunes patientes de 25 à 35 ans, autour des sujets comme la fertilité et leur carrière professionnelle

  • Un groupe sur la thématique “Cancers Chroniques”


La finalité de l’ensemble de ces ateliers et groupes de paroles est d’établir une relation de proximité et de répondre au plus près des besoins des patientes.


Une serre dédiée au bien-être en santé, à Paris | Espace Infirmier



19 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout